Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte Libre

30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 16:43
Bonjour,


Selon un formateur trimix, expert en la matière,

"La pureté de l'air utilisé pour la fabrication des Nitrox a été spécifié en 1994 aux USA lors d'une conférence internationale regroupant de nombreux experts. Il a été précisé que l'air (utilisé pour la technique des pressions partielles) ne devrait pas contenir plus de 0.1 mg d'hydrocarbure par m3. Cette valeur très faible excède largement la capacité des filtres des compresseurs de plongée, même des meilleurs. Il faut donc une technologie spécifique, qui reprend l'air en sortie du compresseur et qui le sur-filtre pour l'amener à cette spécification. On ne peut en aucun cas obtenir ce résultat en doublant les filtres de compresseur. Ce n'est pas en mettant deux tamis de la même taille qu'on obtient un sable deux fois plus fin."

Air respirable sortant habituellement des compresseurs : 0.5 mg d'hydrocarbure par m3.
Meilleur filtre (compresseur Bauer) : 0.3 mg d'hydrocarbure par m3.
Filtre Divetech (environ 1000 euros) : 0.1 mg d'hydrocarbure par m3.
Tous les filtres perso...

De là, on peut penser que les compresseurs à membrane sont en capacité de polluer les blocs oxy-clean....d'où, danger !!!!!

Une raison de plus pour fuir cette norme pour tous les nitrox qui n'apporte rien en matière de sécurité.
Par contre, en matière de responsabilité pour les gonfleurs qui se tromperont, les risques peuvent etre payés cash.


Aidez nous en signant la pétition :

www.mesopinions.com/Non-a-l-application-de-la-norme-EN-144-3-M-26-petition-petitions-4058557ef01b72234fd3b1df32e80470.html


Partager cet article
Repost0

commentaires

E
et je tape comme un pied ce soir, et je ne peux pas corriger mon post......

Désolé ....! :o)
Répondre
E
Alors pourquoi, pour éviter a titre individuel, de polluer son matos connu comme propre et oxyclean, les gonfleurs refusent-ils de placer un surfiltre (parfois fourni par le plongeur lui-même) derrière son compresseur ? LE VC, certains clubs, certines écoles, refusnet purement et simplement d'intercaler quoi que ce soit entre un bloc connu comme clean et leur comressuer souvent g&avé de flotte et/ou de crasse ?
Le seul gonfleur queje connaisse qui a accepté mon surfiltre est habitué aux spéléos, aux mélanges et a juste demandé à jeter un coup d'oeil à ma cartouche.....

Ca laisse songeur, surtotu avec des normes de robinetterie en M26, de voir ce genre de comportement .....

Je sais néanmoins maintenant chez qui gonfler..... ;o)
Répondre
C
de la part de Dôgen, sur plongeur.com :

Le problème de cette discussion et de ton blog (que je salue au passage car tu as raison d'insister sur les risques que cette norme présente) c'est que tous les intervenants réels (dont très modestement moi qui intervient peu sur cet objet car je me sens moins qualifié que d'autres) sont d'accord avec toi. D'éventuels contradicteurs convaincus n'interviendront pas. Et la discussion va tourner court (hélas!).

Alors je tente d'essayer de critiquer un peu le rejet total: le (tout petit) avocat du diable, quoi.

Avec ta citation sur la Din G 5/8 tu sembles admettre qu'une norme différente du matériel "air" ou Nx "< 40 %" soit nécessaire... Alors pourquoi pas la M26? Elle a le mérite d'exister vraiment puisque le matériel est commercialisé.
Le problème vient du mélange des genres, nous sommes tous d'accord. Il faudrait absolument éviter de polluer du matériel "oxyclean" avec toute matière qui ne l'est pas. L'occasion d'une nouvelle norme pourrait être une aubaine (financière aussi, je sais, mais ce n'est pas le propos dans mon intervention, cette critique justifiée a été maintes fois faite) pour précisément éviter de mélanger les genres.
Alors, si la norme, exigeait EN PLUS un minimum de filtration, de ne jamais être utilisée avec du matériel non "oxyclean", jamais avec des compresseurs à membrane, bref d'être réservée à des blocs de déco très riches en oxygène et rien que pour cela.
Tu m'objecteras que ceux qui gèrent ce genre de matériel savent très bien se débrouiller seuls avec le matos actuel et ne mélangent pas le torchon et les serviettes. Certes! mais la déco se démocratise (et donc se massifie), l'erreur humaine est la cause majeure de l'immense majorité des accidents. Avec une nouvelle norme, il serait impossible de monter un détendeur "
Répondre